3 nouveautés concernant vos annonces Responsive Search Ads (RSA)

Par Marianne
le 07 Fév 2024 À jour
3 min de lecture
3 nouveautés concernant vos annonces Responsive Search Ads (RSA)

Le 1er février 2024, Google a annoncé 3 mises à jour concernant l’affichage des annonces RSA (Responsive Search Ads).
Voici les changements à venir, et les impacts pour vos campagnes :

Un seul titre affiché au lieu de 2

Après plusieurs mois de tests A/B, Google a noté que les annonces RSA avec un titre performent mieux que les annonces à 2 titres dans certains contextes.
Dans un souci d’optimisation de vos performances, la réécriture des titres peut désormais porter sur un seul titre (vs. plusieurs anciennement).

Exemple d'un nouvel affiche d'un seul titre d'une annonce RSA après l'évolution annoncée par Google en février 2024
Évolution des titres d’annonce – Source officielle Google

Pas d’inquiétude cependant : si vous êtes dubitatifs quant à cette annonce (après tout, 2 lignes de headline occupent plus d’espace au-dessus de la ligne de flottaison, pourquoi serait-ce moins incitatif ?), vous pouvez vérifier en détail la performance des annonces.

Pour cela, rendez-vous dans la section “rapport sur les combinaisons”.

Vous y trouverez notamment le nombre de fois où vos annonces se sont affichées avec un seul titre, ou un titre en début de description par exemple.

L’ajout de titres et descriptions au niveau de la campagne

Peut-être avez-vous déjà vécu ce moment frustrant où vous devez ajouter les mêmes titres et descriptions pour des annonces différentes au sein d’une même campagne (par exemple si vous souhaitez booster des ventes privées à venir avec les mêmes caractéristiques pour tous vos groupes publicitaires).
Et bien soyez rassuré.es, Google vous a entendu.s !

Vous pouvez désormais associer jusqu’à 3 titres et 2 descriptions directement au niveau de la campagne.
Il est même possible de configurer des dates de début et de fin pour leur activation (particulièrement utile dans l’exemple précédent).

Le mix des assets générés par l’IA et manuels

Jusqu’à présent, si vous aviez des assets manuels disponibles, Google les utilisait en priorité; et se servait de composants générés par l’IA si ce n’était pas le cas.
Désormais, si vous activez l’utilisation de composants dynamiques sur votre compte, Google AI va directement générer ces composants via IA, et faire un “mix IA – manuel” à des fins d’optimisation des performances.

Entendons par là que si vous avez une annonce avec des sitelinks, et que ces sitelinks sont générés manuellement, Google peut décider d’en créer des plus “performants” automatiquement, et les afficher.
Ce remplacement peut être partiel ou total.
Dans notre exemple, vous pourriez donc voir 100% de vos sitelinks affichés générés par l’IA, ou 1 sitelink affiché manuel, et les 3 autres générés par l’IA.

Notons que l’utilisation de ces composants “dynamiques” se gère au niveau du compte, et porte notamment sur les composants suivants :

  • Les sitelinks donc
  • Les images
  • Les accroches
  • Les extraits structurés

Que faut-il en penser ?

Ces 3 annonces sont une bonne nouvelle sur le papier : 

  1. Elles permettent de “se reposer” davantage sur l’IA en cas de ressources limitées pour produire les composants
  2. Surtout, elles promettent un gain de performances

Concernant la mise à jour des titres, les annonceurs ayant des messages-clés à passer vont peut-être devoir “épingler” les titres pour contourner leur passage forcé en description. Une technique qui ne plaît pas à Google.

Enfin, ouvrir ses campagnes à l’IA, c’est aussi accepter de perdre une partie du contrôle.
Nous vous invitons donc à monitorer de très près les composants que l’IA va créer, au moins en phase de lancement.
Cela vous permettra de désactiver l’option si la qualité n’est pas au rendez-vous.

Et dans tous les cas, nous vous conseillons de suivre vos performances avant/après en détail !

Pour aller plus loin

Nous vous recommandons le thread X de Adsliaisons, synthétique et limpide, et bien sûr la ressource originelle : l’article de Google (en Anglais ici).

Vous avez un projet ?

Vous aimerez aussi

Doit-on craindre l’arrivée de la mise à jour “abus de réputation” en France ?

Doit-on craindre l’arrivée de la mise à jour “abus de réputation” en France ?

SEO

Danny Sullivan l’avait annoncé sur X : les nouvelles mesures anti-spam contre l’abus de réputation ont débuté le 5 mai [...]
Retour sur la conférence Google I/O de mai 2024

Retour sur la conférence Google I/O de mai 2024

IA

Google I/O, d’une conférence pour développeurs à une keynote grand public mondiale L’audience du Google I/O semble avoir bien changé [...]