Non, link: et linkdomain: ne sont pas morts !

Par RESONEO
le 26 Juil 2012
dans SEO
Non, link: et linkdomain: ne sont pas morts !

Amis SEO, netlinkers, traceurs… l’heure est grave !

Bing a sorti sa nouvelle version des outils pour webmasters voilà bientot deux mois, les fameux Webmaster Tools

On y trouve du bon et du moins bon, mais arrêtons nous cinq minutes sur le bon :

Les opérateurs link: et linkdomain: de Y! ressuscités

Le retour des opérateurs link et linkdomain de feu Yahoo! Search renommés « Explorateur de liens » sous l’onglet « Diagnostics et outils ». Il s’agit des mêmes fonctionnalités que ces fameux opérateurs que beaucoup de SEO regrettent encore, sauf que le tout est interfacé derrière un formulaire :

Bing Webmaster Tools

La nouvelle version des outils pour webmasters de Bing ressuscite les opérateurs link: et linkdomain:

L’avantage par rapport aux MajesticSEO, SEOmoz ou Ahrefs, c’est que les liens remontés sont bien plus à jour.
Exemple sur un article de ZDNet datant de moins de 3 jours, l’outil trouve déjà une 15aine de liens :

Bing Webmaster Tools : détail de liens d'une URL de ZDNet

Détail de liens d’une URL de ZDNet datant de moins de trois jours

On peut bien sûr requêter n’importe quel site, pas uniquement celui qui est relié à la console.  Comme sur les anciens opérateurs link: et linkdomain:, les résultats sont limités à 1 000 par requête. Mais les options nous permettent de compléter la requête et ainsi récupérer plus de liens pour un même domaine.
Dans l’exemple suivant, nous demandons les liens vers rueducommerce.fr dont les ancres contiennent ‘canon’ et uniquement depuis des sites en .fr (via l’ajout de l’opérateur site:fr en requête supplémentaire)

Détail des liens de RDC.fr filtrés par ancre et types de domaines sources (les .fr uniquementà

Bref, rien que pour cette fonctionnalité, chaque SEO devrait avoir un compte sur l’outil…

Mais d’autres surprises nous attendent !

Extraire l’intégralité des liens découverts par Bing, et surtout leurs ancres !

Et notamment la fonctionnalité d’extraction de « liens entrants » sous l’onglet « Rapports et données ». Le rapport permet d’extraire la totalité des liens découverts par Bing pour le site connecté à la console. L’avantage par rapport à GWT, c’est que l’extraction CSV du rapport permet de récupérer les ancres de textes, et ce jusqu’à 20 000 liens par page. Il est ainsi possible pour certains sites de downloader plus de 100 000 liens et leurs ancres, ce qui en ces temps perturbés de Penguinisation et facticité des liens n’est pas négligeable 🙂

Détail des liens pour le site connecté à la console

Pour le site relié à BWT, il est possible d’extraire la totalité des liens découverts par Bing, mais surtout les ancres de texte, offrant ainsi un avantage indéniable par rapport aux WMT de Google !

Une analyse de la structure du site vue par Bing

Autre feature à voir, le rapport « Explorateur d’indexation », qui découpe le site par répertoires dans les URLs, et permet de filter par entêtes HTTP, exclusions robots.txt, etc. Pas forcément aussi puissant que les WMT de Google, mais peut parfois être complémentaire. En effet, le volume d’URL découvertes sera quasi toujours inférieur à celui de Google.

L'explorateur d'indexation de Bing est certes moins puissant que Google, mais offre quelques infos complémentaires

Bref, a tous ceux qui disent que Bing ne sert à rien, il existe au moins cet outil indispensable dans l’arsenal du SEO moderne 😉

PS1 : Non, non, ne nous remerciez pas, c’est tout naturel 🙂

PS2 : Chers annonceurs, si votre agence SEO vous demande précipitamment d’ouvir un compte BWT, c’est qu’elle lit le blog de RESONEO :p

PS3 : il y a pas une affil Bing qui traine ?

Vous avez un projet ?

Vous aimerez aussi

Google Marketing Live 2022

Acquisition

Google Marketing Live 2022

Nous étions présents à Zurich les 24 et 25 mai pour rencontrer tous les experts produits et découvrir toutes les […]

Taux d’optimisation sur Google Ads : explications et avantages

Acquisition

Taux d’optimisation sur Google Ads : explications et avantages

Lancé il y a maintenant quelques années déjà, l’Optiscore (ou taux d’optimisation, en français) est de plus en plus exploité […]